Rapport annuel

Téléchargez notre rapport annuel ici.

Quelques mots d’explication concernant les Chiffres du Rapport Annuel 2014 de la Fondation des Brûlés

Les recettes de 2014 sont nettement inférieures à celles de 2013. L’explication de cette différence réside dans l’impact du legs que la Fondation a pu recevoir en 2013.

Grace à nos donateurs, les résultats de la récolte de fonds ont été très bons. Afin d’arriver à ces résultats, des moyens proportionnels doivent être mis en place. Une récolte de fonds rentable est impossible sans l’utilisation de compétences professionnelles. Par ailleurs, il faut constater que les grandes organisations bénéficient du soutien des médias, via lesquels d’énormes campagnes de récolte de fonds peuvent être mises sur pied à moindre coût. Les petites et moyennes organisations sont moins intéressantes pour ces médias, parce qu’elles représentent un plus petit groupe de patients et qu’elles touchent donc un plus petit nombre de spectateurs, auditeurs et lecteurs ; ce qui est moins intéressant pour les médias et leurs annonceurs.

De plus, les budgets prévus au niveau du Ministère de l’Intérieur pour la prévention des incendies et des brûlures ont été limités. Et le remboursement des soins aux patients brûlés n’a pas évolué en fonction des besoins.

En conclusion, nous devons constater que l’augmentation de la récolte de fonds est insuffisante pour couvrir l’augmentation des besoins des patients et les dépenses croissante de prévention.

Ce qui explique le chiffre négatif de 2014. Et il ne faut probablement pas attendre un autre résultat en 2015.

Les besoins d’aide aux patients et à leurs familles sont de plus en plus importants.

  • Le nombre des dossiers de demande d’aide a augmenté, avec des situations souvent dramatiques. Conséquence logique, le budget total consacré à l’aide sociale et juridique n’a jamais été aussi élevé.
  • Depuis 2014, la Fondation organise des cures post-hospitalisation pour les patients, avec la collaboration bénévole des spécialistes de différents centres de brûlés. En plus de la cure thermale proprement dite, le programme comprend également des soins infirmiers et de kinésithérapie, un soutien psychologique et social ainsi que différents ateliers et activités destinés à permettre aux victimes de mieux vivre avec leurs cicatrices visibles et invisibles. Ces cures post-hospitalisation, qui ont un effet très positif pour les patients, sont intégralement financées par la Fondation.
  • Avec le soutien de la Loterie Nationale, la Fondation a investi dans un centre de soins post-hospitalisation, afin de que les patients puissent être soignés plus près de leur domicile.

Ce fut également une année bien remplie en ce qui concerne la prévention.

  • Les semaines de prévention BRAVO pour les enfants ont rapidement affiché complet. L’utilisation de coffres de prévention, qui nécessitent des investissements importants et une logistique très lourde, a limité le nombre de participants. Malgré cela, 400 écoles ont pu participer au programme. En 2015, nous allons passer à l’utilisation de boîtes d’activités « prévention » grâce auxquelles le nombre d’écoles participantes ne sera plus limité, et qui permettront à un plus grand nombre d’enfants des classes maternelles et primaires, d’apprendre les conseils de prévention les plus importants afin d’éviter les brûlures et les incendies.
  • Le programme de prévention pour les mouvements de jeunesse, pour lequel la Fondation a également reçu un soutien de la Loterie Nationale, a été poursuivi en collaboration avec les pompiers. Les zones de pompiers participant au programme ont reçu du matériel de prévention afin de sécuriser immédiatement les locaux des mouvements de jeunesse. Chaque semaine, 360.000 enfants participent aux mouvements de jeunesse. La Fondation veut à tout prix protéger ces enfants contre les incendies et les brûlures.
  • Un programme de prévention de proximité a également été testé avec d’autres zones de pompiers. Ce programme s’adresse directement aux zones à risques : soirées de sensibilisation, brochures et, last but not least, la mise à disposition de détecteurs de fumée dans les habitations les plus vulnérables.
  • Comme chaque année, plus de 2 millions de messages de prévention ont été envoyés à notre base de données d’adresses. Ces derniers ont fait écho dans les médias et ont entraîné pas mal de réactions de nos lecteurs.

Suite à l’augmentation des activités de soutien et de prévention, la Fondation compte maintenant un coordinateur pour la prévention et les soins post-hospitalisation en Flandres et en Wallonie.

La boutique en ligne de la Fondation est à l’équilibre. La volonté de ne pas dégager de grosses marges de bénéfice est un choix conscient, motivé par notre volonté d’offrir un matériel de bonne qualité à un prix très raisonnable, pour que celui-ci soit accessible au plus grand nombre possible de personnes. Dans le cadre des projets de prévention, des prix spéciaux sont consentis aux pompiers pour les détecteurs de fumée, de CO, les couvertures anti-feu… La boutique en ligne représente donc plus une offre de services dans le cadre de notre mission de prévention, qu’une activité commerciale avec un but lucratif.


La Fondation Belge des Brûlures adhère au code de conduite de l’Association pour une Ethique dans la Récolte de Fonds (AERF).