Epidémiolgie et causes

Epidémiologie

On ne dispose toujours pas dans notre pays de données épidémiologiques exactes sur les brûlures. L'extrapolation réalisée à partir des chiffres relevés aux Etats-Unis nous apprend, qu'en Belgique, ce sont environ 120.000 personnes (1,2% de la population) qui sont victimes chaque année de brûlures. De celles-ci, près de 10.000 (0,1%) nécessitent des soins en milieu hospitalier (2-6). On estime à 800 le nombre de patients devant être transférés en centre spécialisé. En Belgique, en moyenne 150 personnes meurent chaque année des suites de brûlures.

Plus de la moitié des brûlures touchent des enfants de moins de 5 ans (6). Cette fréquence élevée est attribuée au développement encore incomplet des fonctions motrices et cognitives (conjugué ou non à l'inattention des parents). Dans un certain nombre de situations, il faut même envisager l'éventualité d'un acte de maltraitance. D'une manière générale, il semble que les garçons soient plus souvent atteints que les filles (80% de l'ensemble des accidents et 60% des accidents mortels surviennent chez l'homme). Chez des enfants de moins de 5 ans, peut-être cela s'explique-t-il par des différences de comportement en rapport avec les schémas comportementaux aux masculins ou féminins qui ont été appris.

Causes

Généralités

Les brûlures, au sens large du terme, connaissent plusieurs étiologies différentes. On distingue ainsi:

  • les lésions thermiques (chaleur, froid)
  • les lésions électriques (électrocution)
  • les lésions chimiques (acides, alcalis)
  • les lésions dues à des radiations (soleil, radiothérapie)

Les brûlures d'origine thermique (chaleur) sont celles qu'on rencontre le plus fréquemment.

Données spécifiques

Rangées par ordre décroissant de fréquence, les principales causes de brûlures sont les suivantes (16):

  • la vapeur et les liquides bouillants (scalds) : c'est de loin la cause la plus fréquente, chez les enfants plus particulièrement; la profondeur de ces lésions est fort variable et souvent difficile à estimer
  • le feu : ici, la victime a été en contact direct avec des flammes et il s'agit souvent de brûlures profondes
  • les brûlures par déflagration : (flashburn des explosions): dans ce cas, il n'y a pas de contact direct avec le feu, mais le patient a néanmoins été exposé à la chaleur irradiée. Celle-ci peut être très forte (> 1000°C), mais comme le contact est généralement très bref, la profondeur de la lésion se révèle souvent moins grave qu'on aurait pu le craindre
  • les contacts avec des objets très chauds: la gravité de la brûlure dépend de la température de l'objet, de la durée du contact et de la pression éventuellement exercée (par ex., dans le cas de la calandre)
  • les agents chimiques : par leur réaction chimique, diverses substances peuvent entraîner des brûlures et il arrive même qu'elles continuent à produire des effets dommageables longtemps après l'accident
  • le courant électrique : le passage du courant dans les tissus profonds peut provoquer des lésions internes étendues

Les fours à micro-ondes représentent une nouvelle source de brûlures (par surchauffe ou mauvaise utilisation). Les séances de banc solaire exagérément prolongées (brûlures du 1er et même du 2e degré) sont une autre cause que l'on voit plus fréquemment. Tout aussi fréquentes sont les brûlures dues à l'augmentation du nombre de poêles à bois et de feux ouverts, de même que celles dues à la popularité croissante des barbecues, fondues et gourmets. Enfin, on a également constaté dans divers centres psychiatriques une élévation du nombre de brûlures consécutives à des tentatives de suicide.

Bien que l'on ne dispose pas de chiffres officiels à ce sujet, le nombre de brûlures aurait peut-être légèrement diminué au cours des 5 à 10 dernières années, et ce, à la suite des mesures de plus en plus sévères en matière de protection contre les incendies (cf. l'utilisation de matériaux ininflammables et de détecteurs de fumée) ainsi que d'une prise de conscience accrue dans le chef du public (cf. campagnes dans les médias). Dans les entreprises aussi, les exigences de sécurité sont sans cesse renforcées afin d'éviter les accidents du travail suite aux brûlures chimiques ou électriques. Pour terminer, on espère également que les campagnes agressives qui sont menées contre le tabac non seulement aux Etats-Unis, mais également dans nos pays, entraîneront une diminution du nombre de fumeurs et des incendies dans lesquels ils sont impliqués.